fbpx

La photo macro

  • apprendre la macro photo / photographie

La photo macro / Macrophotographie

Tuto pour apprendre comment faire de la photo macro / Macrophotographie

Photographier des fleurs et insectes en gros plan vous passionne ?
Dans ce tutoriel, vous allez apprendre les différentes facettes de la macrophotographie; et un savoir-faire complet pour faire de belles photos macro.

La macrophotographie est un sujet assez complexe, avant de continuer, il vous faut connaître les bases de l’exposition. Vous pouvez tout apprendre sur l’exposition grâce aux trois tutoriels gratuits suivants

La vitesse d’obturation – La sensibilité ISO du capteur – L’ouverture du diaphragme

Apprendre la photo Macro en tutoriel photo
Apprendre la macrophotographie en tutoriel photo

Qu’est-ce que la photo macro ?

On parle de macrophotographie, plus communément appelée “La photo macro” à partir du moment où votre sujet à un rapport de grandissement égal à 1/1.
(C’est-à-dire que si la taille du sujet photographié fait un centimètre, celui-ci aura la même taille sur le capteur de l’appareil photo.)

Imaginons que vous prenez en photo une araignée dont la taille fais 24mm X 36mm; elle prendra alors la totalité de votre photo. (Pour un capteur full frame)
Certains sujets ne pourrons donc pas être photographiés en entier en macrophotographie car ils sont tout simplement plus grands que le capteur d’un appareil photo. (imaginez la taille d’un grand papillon comparé à la taille d’un capteur)

Si votre sujet est inférieur à 1 mm, nous parlerons alors de microphotographie, mais cela est une autre histoire..

Quel matériel pour faire de la photo macro ?

Il existe cinq accessoires différents pour faire de la photo macro :

La bonette macro

La bonnette macro, est une lentille qui se visse à l’avant de l’objectif (comme un filtre). Elle agit comme une loupe et permet de grossir l’image du sujet sur le capteur.
Une bonnette est caractérisée par sa puissance (en dioptrie) et par le diamètre de son pas de vis (en mm) afin que celle-ci corresponde au diamètre de votre objectif.
Il vous est possible, selon le résultat souhaité, d’utiliser une ou plusieurs bonnettes simultanément.

Une bonnette n’est pas chère, (dans les 50€) mais il y a une perte de qualité optique importante, de l’aberration chromatique et augmente le vignettage.

Son faible encombrement est tout de même un gros avantage. Les bonnettes macrophotographie se glissent facilement dans un sac photo, et ainsi, si l’occasion se présente; vous aurez toujours de quoi faire de la photo macro avec vous.

Bonnette La Photo Macro pour macrophotographie tutoriel

La bague allonge

La bague allonge (également appelée tube-allonge) est généralement livrée par jeu de trois, et ne comporte aucun élément optique.
L’idée cette fois-ci n’est pas de visser quelque chose à l’avant de l’objectif; mais d’intercaler un tube-allonge entre le boîtier et l’objectif; augmentant ainsi la distance entre la lentille arrière de l’objectif et le capteur.
La bague allonge sert à réduire la distance de mise au point ce qui permet d’obtenir un agrandissement plus important.
Les bagues allonges ont plusieurs tailles et sont empilables pour réduire davantage la distance de mise au point.
Ne disposant pas d’élément optique, nous n’aurons donc pas de perte de qualité.
Cependant il y aura une perte de luminosité importante, surtout si plusieurs bagues sont empilées.
Il faudra donc utiliser une source externe, tel un flash pour compenser cette perte.

La bague allonge reste un excellent moyen pour débuter en macro-photographie avec un rendu de qualité satisfaisante pour un budget raisonnable.(150€ environ)

La Bague allonge pour La Photo Macro

L’objectif inversé

La technique de l’objectif inversé consiste à fixer un objectif à l’envers sur le boîtier, c’est à dire que la lentille frontale sera face à l’appareil photo et que l’arrière pointera à l’extérieur.
Pour cela, il suffit d’utiliser une bague d’inversion. (se fixant directement sur le boîtier et l’objectif ) Son coût est relativement faible : 30€
Le grandissement ne sera bien-sûr pas le même selon l’objectif utilisé, il existe beaucoup de combinaisons possibles, plus votre focale sera courte, plus le grandissement sera important et plus vous serez proche du sujet.
Par exemple, avec un 24mm inversé vous aurez un très fort grandissement, mais en contrepartie, vous serez extrêmement près du sujet (moins de 5 centimètres).
Il vous faudra donc faire un compromis entre le grandissement et la distance que vous aurez avec votre sujet.

La bague d'inversion en La Photo Macro

Le soufflet

Le soufflet a un principe de fonctionnement similaire à celui de la bague-allonge, en s’intercalant entre le boîtier et l’objectif, il est destiné à réduire la distance de mise au point.
Avec l’avantage de pouvoir être allongé ou raccourci à volonté (de 48 à 208 mm pour certain soufflet) il permet d’obtenir des rapports de grandissement maximaux en macrophotographie.
Le principal avantage du soufflet est qu’il agit comme un accordéon, puisqu’il peut être allongé ou raccourci jusqu’à obtenir l’échelle de reproduction désirée. Nous pouvons donc ainsi avec le même objectif faire varier à volonté le grossissement, et ceci sans avoir à le démonter.

L’absence d’optiques n’entraîne pas de perte de qualité, mais le soufflet à tout de même d’autres inconvénients, tout d’abord son prix, plus élevé que des bagues-allonges, de plus, le soufflet est relativement encombrant et lourd (1 Kg) et doit être monté sur trépied pour être utilisable. La perte de luminosité est importante et nécessite l’emploi de flashs. Nous avons aussi l’obligation de travailler en manuel car il n’y a plus de liaison avec l’objectif.

soufflet macro pour appareille photo tuto photos La Photo Macro

L’objectif macro

L’objectif macro est la meilleure solution pour avoir un bon piqué et conserver une qualité d’image irréprochable. Il deviendra rapidement un objectif indispensable pour évoluer dans la photo macro.
De nombreuses marques fabriquent des objectifs macros très performants, Nikon, CanonTamron, Sigma, Sony, Pentax… Mais cela a un certain coût.
Les tarifs vont de 300 € à 1000 € pour les plus grandes focales.
La plupart des objectifs macrophotographie ont des focales comprises entre 50 et 180 mm. Si vous voulez photographier des sujets craintifs, il vous faudra de préférence un objectif avec une longue focale; cela vous permettera d’avoir une plus grande distance avec votre sujet.

Les objectifs macro de 50 à 70 mm

Ils sont généralement très bons et polyvalents. Le prix d’achat n’est pas élevé, cependant, la distance de mise au point est relativement courte.
Vous serez donc à seulement quelques centimètres de votre sujet (moins de 10cm). Ce qui peut poser des problèmes d’ombre lorsque vous serez dos ou soleil.

Les objectifs macrophotographie de 90 à 105 mm

Excellents en terme de qualité d’image, ces focales intermédiaires sont les plus polyvalentes; et permettent d’avoir une distance entre l’objectif et le sujet un peu plus importante.

Les objectifs macro de 150 à 180 mm

Ils représentent le haut de gamme des objectifs macro. Leurs prix sont nettement plus élevés mais leurs distances de mise au point est idéale pour les sujets délicats à approcher.

Quel objectif macro Nikon choisir ? La Photo Macro

Mise au point manuelle

La mise au point automatique n’est pas facile à faire avec une profondeur de champ extrêmement courte, et surtout lorsque l’ont veux prendre en photo une coccinelle de seulement quelques millimètres. L’autofocus va avoir du mal à trouver une accroche si vous utilisez une bonnette macrophotographie ou une bague allonge, et elle sera tout simplement impossible à faire avec un soufflet ou un objectif inversé.
Pour résoudre ce problème, la mise au point manuelle est indispensable, elle vous permettra un meilleur contrôle de votre mise au point, et d’avoir une zone de netteté exactement à l’endroit où vous le souhaitez.

Fermer le diaphragme

La profondeur de champ est extrêmement difficile en macrophotographie :

Plus le grandissement est important, plus la profondeur de champ est courte. L’espace de netteté est bien souvent de seulement quelques millimètres.
Tout sujet plus grand que la profondeur de champ ne pourra donc pas être net dans sa totalité.
En plus de cette difficulté, imaginez une profondeur de champ d’un centimètre, avec un sujet mobile comme une coccinelle par exemple. Le temps de faire la mise au point, l’insecte aura déjà parcouru plusieurs centimètres…

Le but à présent, est donc d’augmenter la profondeur de champ au maximum, il faut alors fermer le diaphragme.
Cela va bien évidemment réduire fortement la luminosité, rajoutons en plus de cela la perte de lumière importante si vous utilisez des bagues allonge ou un soufflet..
Nous devons alors réduire la vitesse, on est alors rapidement amené à travailler avec un trépied, mais dans la nature, le moindre vent fait bouger le sujet et la photo est floue, l’emploi de flashs devient obligatoire.

un soufflet accompagné d'un objectif 24mm inversé / La Photo Macro

Conclusion

La plupart des photos macro que vous trouverez sur tuto-photos.com ont été faites avec l’équipement représenté sur la photo ci-dessus.
On peut y voir un soufflet accompagné d’un objectif 24mm inversé. Ces deux accessoires vont nous permettre d’avoir un grandissement maximal de x11. Mais il y a bien-sûr un prix à payer pour un tel grossissement.

  • Tout d’abord la distance de mise au point entre l’objectif et notre sujet sera très courte. (moins de 5 centimètres seulement)
  • Malgré un réglage du diaphragme à f22, la profondeur de champ sera tout de même très courte. (1,4mm)
  • La perte de luminosité dûe au soufflet, à l’objectif inversé, et à la fermeture du diaphragme; nous oblige à avoir quatre flashs dirigés tout au tour de notre sujet.
  • Le manque de luminosité est tellement important que quand vous regardez dans le dispositif de visée de votre appareil photo; vous ne voyez que du noir, il faudra alors en plus des flashs, ajouter des lampes annexes pour éclairer votre sujet; afin de pouvoir faire la mise au point.
  • Pour finir, le poids de l’ensemble rend la prise de vue impossible à réaliser sans trépied.

Vous l’aurez compris, le plus simple reste tout de même un objectif macro.

Prenons par exemple un 105mm, son grandissement sera de x1 et vous aurez une distance de mise au point par rapport à votre sujet d’environs 14cm pour une profondeur de champ de 7 à 8mm.
Mais voici un compromis intéressant pour un grandissement satisfaisant :

Un objectif 105mm macro sur des bagues allonges, (102mm de bagues) cela vous donnera un grandissement de x2.5 et une mise au point à 10cm pour une profondeur de champ entre 7 et 10mm.
Mais attention, dans ce cas, le matériel commence à être lourd, et la prise de vue est à main levée car on ne peut pas le fixer sur un trépied.

La photo macro est un monde extraordinaire, mais aussi très compliqué, difficile, et nécessite une grande maîtrise.
N’hésitez pas à tester plusieurs techniques et différents matériels; et une fois que vous aurez trouvé ce qui vous correspond le mieux. Le monde fabuleux de la macro-photographie sera à vous.. 🙂

Donnez nous votre avis, et partagez votre expérience en commentaires.
Et si vous pensez que cela vous a aidé, partagez !

Bon shoot !

 
Partager cet article !
Par |2018-11-22T22:31:59+00:002018|

Laisser un commentaire


INSCRIPTION
100% GRATUITE

Recevez les dernières vidéos gratuites
en exclusivités !
JE M'INSCRIS !
close-link